VoyagesPirates
Profile

Le respect de votre vie privée est une priorité

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation, servir un contenu personnalisé et analyser notre trafic. En cliquant sur "Tout accepter", vous acceptez cela et consentez à ce que nous partagions ces informations avec des tiers et à ce que vos données soient traitées aux États-Unis. Pour plus d'informations, veuillez lire notre .

Vous pouvez ajuster vos préférences à tout moment. Si vous refusez, nous n'utiliserons que les cookies essentiels et, malheureusement, vous ne recevrez pas de contenu personnalisé. Pour refuser, .

Bridge, Building, City

Nouvelle loi : la plupart des Airbnbs à New York devraient être supprimés à partir du 5 septembre

Et cette nouvelle loi risque bien de révolutionner les possibilités d'hébergement dans la Big Apple.

Nous vous expliquons tout ce que nous savons ci-dessous.

Publié par
Tobi·06/09/2023
Partager

C'est une mauvaise nouvelle pour tous ceux d'entre vous qui préfèrent séjourner dans un appartement de vacances plutôt que dans un hôtel : à New York, une loi adoptée en 2021 entrera en vigueur la semaine prochaine. Elle vise à réglementer à nouveau le marché des locations de vacances.

Que dit la nouvelle loi ?

  • Les locations de courte durée, c'est-à-dire les séjours de moins de 30 jours consécutifs, ne sont autorisées que si les hôtes eux-mêmes sont présents - dans le même appartement ou la même unité.

  • 2 invités payants maximum sont autorisés par appartement.

  • De plus, tous les hôtes à New York doivent s'inscrire.

Quand est-ce que cela s’applique ?

La loi est entrée en vigueur hier - 5 septembre 2023.

Quelles sont les éventuelles sanctions en cas de non respect ?

Les propriétaires s'exposent à des sanctions pouvant aller jusqu'à 5000 dollars par infraction.

Cela concerne-t-il uniquement Airbnb ?

Non, d'autres plateformes telles que Booking.com, ne sont pas non plus autorisées à effectuer des réservations pour des propriétaires non enregistrés à New York.

Qu'arrive-t-il aux réservations existantes ?

Cela n'est pas tout à fait clair. Il est préférable de contacter le propriétaire du logement le plus tôt possible pour savoir ce qu'il en est.

Existe-t-il des restrictions similaires ailleurs dans le monde ?

Oui, il existe déjà des restrictions sur les locations de courte durée à Barcelone, Londres, Paris, San Francisco, Seattle, Singapour, Tokyo et Vancouver, ainsi qu'à Berlin, Hambourg et Munich. Ces questions sont également en discussion en Italie.