VoyagesPirates
Profile

Le respect de votre vie privée est une priorité

Nous utilisons des cookies pour amĂ©liorer votre expĂ©rience de navigation, servir un contenu personnalisĂ© et analyser notre trafic. En cliquant sur "Tout accepter", vous acceptez cela et consentez Ă  ce que nous partagions ces informations avec des tiers et Ă  ce que vos donnĂ©es soient traitĂ©es aux États-Unis. Pour plus d'informations, veuillez lire notre .

Vous pouvez ajuster vos préférences à tout moment. Si vous refusez, nous n'utiliserons que les cookies essentiels et, malheureusement, vous ne recevrez pas de contenu personnalisé. Pour refuser, .

  • Accueil
  • ActualitĂ©s
  • Ryanair baisse ses prix et dĂ©clare la guerre aux moteurs de recherche đŸ˜±
Ryanair, shutterstock

Ryanair baisse ses prix et dĂ©clare la guerre aux moteurs de recherche đŸ˜±

Peut-ĂȘtre avez-vous remarquĂ©, en lisant nos offres, que des itinĂ©raires connus entre certaines villes ont disparu ?

Des vols directs, les moins chers ou les plus rapides ont disparu de certaines plateformes : vous avez peut-ĂȘtre vu des vols avec escale vous ĂȘtre proposĂ©s bien que des vols directs opĂ©rĂ©s par Ryanair existent. Ceux-ci ne sont donc plus indiquĂ©s đŸ˜±

Lisez ci-dessous pour savoir pourquoi !

Publié par
Cipi·17/01/2024
Partager

Le conflit de longue date entre la premiÚre compagnie aérienne à bas prix du monde et les plateformes de voyage en ligne a conduit à un retrait presque complet des vols Ryanair des sites comparatifs. Cette mesure, active depuis décembre, a affecté le nombre de passagers et de siÚges occupés sur les vols Ryanair, avec une perte estimée à 208 000 clients au cours du dernier mois de 2023, comme le rapporte le Corriere.

Cependant, malgré cette baisse initiale, la célÚbre compagnie aérienne irlandaise semble satisfaite, affirmant que cette mesure encouragera les gens à réserver directement sur son site et n'affectera pas les projections de bénéfices annuels.

Les plateformes de réservation de vols en ligne, telles que Booking.com, Kayak, Expedia, eDreams et Lastminute (dont certaines sont également présentes quotidiennement sur notre site) sont devenues incontournables pour les voyageurs qui recherchent des solutions pratiques et rapides. Toutefois, les compagnies aériennes telles que Ryanair et Southwest, en raison de leur taille et de leur influence dans le secteur des vols à bas prix, préfÚrent que les clients réservent directement sur leurs sites. Certains de ces agrégateurs ont toutefois continué à vendre des vols Ryanair sur leurs plateformes sans autorisation, en utilisant ce que l'on appelle le "web scraping", une pratique inadmissible qui a donné lieu à des litiges.

En consĂ©quence, Ryanair s'est plaint que les agences en ligne ajoutaient des frais supplĂ©mentaires aux billets, mĂȘme pour des services inexistants, et a citĂ© des exemples oĂč des frais de service supplĂ©mentaires Ă©taient facturĂ©s pour le remboursement des billets en cas d'annulation.

Ryanair a donc intenté une action en justice contre ces pratiques, obtenant un jugement favorable de la Haute Cour irlandaise contre le "web scraping" pratiqué par Flightbox. En conséquence, de nombreuses agences en ligne ont soudainement retiré les vols de la compagnie de leur catalogue d'offres, ce qui a marqué un changement positif pour le transporteur.

La compagnie estime que, comme cela s'est dĂ©jĂ  produit, cette suppression peut entraĂźner une lĂ©gĂšre rĂ©duction temporaire du taux d'occupation des avions, mais qu'elle n'affectera pas de maniĂšre significative son trafic global ou ses bĂ©nĂ©fices annuels. C'est peut-ĂȘtre aussi pour cette raison que Ryanair a dĂ©cidĂ© de baisser le prix des billets (au moins temporairement), annonçant ainsi une rĂ©duction de 10% sur des centaines de milliers de billets pour des vols Ă  acheter d'ici mars 2024.

Malgré ce retrait soudain des moteurs de recherche de vols, Ryanair s'attend à un impact limité sur le trafic et les bénéfices pour l'exercice en cours. Les analystes sont en partie d'accord, estimant que les dommages causés à la compagnie aérienne sont minimes.

En effet, les bénéfices annuels de Ryanair devraient se maintenir à des niveaux solides, atteignant 2,33 milliards en 2025 et 2,48 milliards en 2026.