Autre

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place !

Auteur du deal , 14. mai 2018 9.02

G'day mates !

Après nous être penchés sur le Programme Vacances Travail dans un article que vous pouvez retrouver ici, on voulait vous proposer un focus sur le PVT en Australie, certainement le plus prisé des français.

Ayant pu en profiter moi-même en 2012, je vais essayer de vous faire part de mon expérience pour vous donner quelques conseils afin de vous lancer le plus sereinement possible dans cette aventure, sans traîner des pieds.

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place ! - 16


Les démarches administratives

La première chose dont vous aurez besoin pour partir, en dehors de votre passeport en bonne et due forme, c'est du Visa Vacances Travail (''Working Holiday Visa'') pour pouvoir séjourner et aussi travailler pendant un an en Australie. Il est délivré par le département de l'Immigration du gouvernement australien. Vous avez aussi la possibilité de le prolonger d'une année, si vous avez travaillé 3 mois (ou 88 jours) dans un secteur spécifique lors de votre première année, et dans une région éligible (plus d'infos ici).

Le prix de ce dernier a nettement augmenté depuis quelques années, et il coûte aujourd'hui 440 AU$. Son prix devait passer à 390 AU$ au 1er juillet 2017, mais cette décision est pour l'heure en suspens. Autre élément en discussion actuellement, l'élargissement de l'accessibilité de ce visa aux français jusqu'à 35 ans (contre 30 ans aujourd'hui) : affaire à suivre. Le site PVTistes.net vous détaille les démarches d'obtention de ce visa ici.

La deuxième démarche indispensable suite à votre arrivée en Australie, sera de faire une demande de "Tax File Number". Ce numéro personnel et unique de 'contribuable' vous est délivré par l'Australian Taxation Office (ATO). Vous devrez le remettre à chacun de vos futurs employeurs, si vous voulez exercer un travail déclaré bien entendu ;)

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place ! - 14

Lorsque vous débutez un nouveau travail, vous avez jusqu'à 28 jours pour fournir votre TFN à votre employeur. Au-delà de ce délai, le taux d'imposition sur votre salaire devient vertigineux : soit 47% retenu sur votre salaire ! Je vous conseille donc d'en faire la demande dès votre arrivée car vous pouvez l'obtenir jusqu'à 4 semaines après votre arrivée et uniquement par courrier. Le dilemme est alors de rester à la même adresse le temps de recevoir le courrier. L'adresse d'une auberge de jeunesse fait très bien l'affaire.

Vous pouvez en faire la demande soit :

  • Par internet sur le site de l'ATO
  • En vous rendant dans un bureau ATO agréé avec votre passeport et une adresse australienne.

Attention aux sites internet qui vous demandent de payer pour l'obtenir, je m'étais fait avoir à l'époque ! Le TFN est délivré gratuitement.


La recherche de boulot

Avec un coût de la vie très élevé en Australie, à moins d'être très (très) riche, il vous faudra travailler pendant votre année en PVT, pour voyager sur place et vivre convenablement. Il est important de ne pas se fier aux idées reçues en matière d'emploi. L'Australie si elle est puissante économiquement, n'est pas un nouvel eldorado pour autant.

En plus des locaux, vous devrez faire face à une concurrence de plus de 150 000 PVTistes comme vous, de multiples nationalités, et souvent bien meilleurs que nous en anglais, dans votre quête d'emploi ("job hunting'') ! Mon premier mois sur place avait été difficile avant de trouver mon premier petit boulot. Je commençais un peu à désespérer, puis tout s'est enchaîné ! C'est pour cela que l'Australie vous demande vous demande d'entrer sur le territoire avec 3000€ sur votre compte bancaire. Il faudra assurer vos dépenses les deux premiers mois, le temps de trouver un travail.

Chacun peut se construire une expérience différente en PVT. Pour ma part, 'avais trouvé une collocation sympa à Brisbane et j'ai privilégié une véritable installation dans cette ville, plutôt qu'une année en mode baroudeur sur les routes. J'ai donc recherché des jobs dans le service, et au final aurait un peu tout fait, à commencer par ramasser les verres en boîte ("Glassie"), travailler dans les loges d'un stade de football australien, promouvoir des vins australiens en ''bottle shops", ou encore faire de la vente en ''porte à porte''.

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place ! - 12

Il vous sera dans ce cadre indispensable d'obtenir une licence appelée ''RSA" (rien à voir avec le nouveau RMI français) signifiant "Responsible Service of Alcohol". Sans ce précieux sésame, impossible de travailler dans un établissement servant de l'alcool. Il vous faudra donc compter une cinquantaine de dollars australiens pour passer un examen très simple, qui vous informe simplement des attitudes à adopter au regard du service d'alcool, et surtout aux amendes encourues si ces dernières ne seraient pas respectées.

Autre option pour les baroudeurs véhiculés, le ''fruit picking" (ramassage de fruits, ou légumes) très prisé des PVTistes pour financer leur road trip. Malgré la difficulté physique de ces jobs, ils peuvent vous permettre de travailler sur des durées plus ou moins longues dans différentes régions pour économiser un maximum, et se financer un prochain voyage.

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place ! - 10

Le site australie-guidebackpackers.com vous propose une carte très utile avec les contacts d'environ 400 fermes en Australie

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place ! - 8


Les sites internet utiles

Pour vos recherches d'emploi

  • https://www.seek.com.au/ : site de recrutement généraliste n°1 en Australie
  • https://www.gumtree.com/jobs : leBonCoin australien pour faire simple, vous pourrez y trouver des petits boulots, des biens à racheter/vendre, et bien plus encore. S'il y a un site à consulter pour à peu près tout, c'est celui-ci !
  • http://www.wwoof.com.au/ : pour des offres de Wwoofing « World-Wide Opportunities on Organic Farms ». C'est un concept de voyage à la fois économique, solidaire et écologique qui consiste à donner de votre temps en participant aux différentes tâches sur une exploitation agricole biologique. Contre environ 25h par semaine, vous pourrez être nourri et logé dans une famille en immersion avec le mode de vie des locaux.

Pour vos recherches d'hébergement

En location, dans les grandes villes il n'est pas si compliqué de trouver un appartement, le plus souvent en colocation, "housesharing'' en anglais (roomshare / flatshare / houseshare), puisqu'il y aura toujours des backpackers quittant un logement pour de nouvelles aventures. Vous trouverez des offres sur des sites d'immobilier classiques, mais vous pouvez aussi passer par les des groupes Facebook de français à l'étranger pour voir ce qu'il est possible de trouver. C'est aussi un bon moyen d'obtenir des conseils de compatriotes qui sont déjà installés en Australie.

A noter que le paiement des loyers, tout comme la perception d'un salaire, se fait en général tous les quinze jours (fortnight) et non mensuellement comme en France.

Pour une recherche ponctuelle d'hébergement

Si vous êtes de passage dans une ville, l'option la plus économique mais aussi la plus fun, est de dormir dans un hostel (auberge de jeunesse). Bon moyen de ne pas trop dépenser, mais surtout de faire des rencontres avec d'autres backpackers venus du monde entier.

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place ! - 6

Pour vos déplacements

Là encore, tout sera une question de choix. L'achat d'un véhicule est l'option à privilégier si vous souhaitez avoir un maximum d'indépendance dans vos déplacements. S'il n'est pas compliqué de trouver un véhicule d'occasion, les démarches ne sont néanmoins pas des plus simples pour l'immatriculation (appelée ''Rego'' ou "Registration") et la revente de votre véhicule, en fonction de l'Etat dans lequel vous l'avez acheté. Mais c'est surtout un sacré budget ! Le site PVTistes.net, s'est penché sur ce dossier épineux pour vous ici (on en reparle aussi plus en détails à avec un partage d'expérience personnelle la fin de cet article).

A noter que si vous voulez vous rendre sur certains sites ou parcs nationaux, notamment dans les parties les plus sauvages d'Australie, il vous faudra un 4x4 pour emprunter certaines routes.

Quelques sites utiles pour acheter un véhicule d'occasion, ci-dessous :

Évitez les agences qui surfent sur le business des backpackers (type Travellers-Autobarn) et sont peu scrupuleux. Ils vous vendent un package complet clé en main avec matériel de camping, rego pour vous faciliter la vie mais peuvent vous arnaquer... regardez bien la voiture que vous souhaitez acheter sous tous les angles, même en-dessous car il se peut que les véhicules aient traîné dans l'eau et soient rouillés. Ce n'est qu'un exemple connu personnellement.

Autre option prisée des backpackers, la location d'un campervan ! S'il n'y a qu'une adresse à retenir ce serait celle de Wicked, qu'on vous propose aussi dans nos bons plans. Vous pourrez y rouler et y dormir et les prix des locations sont raisonnables.

Dans la même veine, mais pour de bien plus courtes durées, j'avais bénéficier d'un super bon plan ''relocate a van'' (retrouvez le site ici), qui consiste à prendre en charge un camping-car dans une ville (pour moi Brisbane) pour le restituer dans une autre (pour moi Cairns), pour la modique somme de 1AU$.

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place ! - 4

En gros, vous n'aurez plus qu'à payer l'essence ! Par contre le temps est limité et vous n'avez pas vraiment la possibilité de visiter, même si j'avais pu passer une journée aux Withsunday Islands (voir ci-dessous). Ce moyen sert surtout à se déplacer rapidement d'un point A à un point B au moins cher.

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place ! - 2

Que vous soyez conducteur ou passager en road trip, pensez au covoiturage ("Car Pooling'' ou ''Rideshare'') ! Pas de Blablacar australien, mais vous pourrez encore une fois passer par l'inévitable Gumtree, pour trouver ou déposer une annonce ici, ou encore les groupes des étrangers/français, covoiturages en Australie sur Facebook.

Pensez aussi au train quand c'est possible ! OK ça va vous prendre des plombes, on ne peut pas parler de TGV en Australie, mais vous aurez le temps de finir un bouquin et de profiter des paysages. J'avais fait 50% d'économies en prenant un Aller - Retour Brisbane - Sydney en comparaison avec l'avion.


Autres conseils d'un membre de l'équipage qui a voyagé d'une autre manière en itinérance en voiture autour de l'Australie en 2014.

L'achat de la voiture

Pour acheter une voiture, méfiez-vous tout d'abord des offres trop alléchantes. Méfiez-vous aussi des backpackers qui revendent leurs voitures. Elles sont pour la plupart passées de voyageurs en voyageurs sans le sou et ont été très mal entretenues avec des kilomètres au compteur affolant.

Personnellement, je l'ai acheté à un Australien. La voiture n'a eu aucun problème pendant un an et après 50 000 km. J'ai par contre dû acheter tout mon matériel de camping (vraiment pas cher en Australie) et je l'ai faite ré-immatriculer car la rego n'était plus valable. Ceci m'a valu quelques démarches administratives et un passage chez le garagiste pour un contrôle technique mais c'était un bon argument de négociation avec le vendeur.

En parcourant les annonces, vous verrez bon nombre de backpackers revendre des voitures sans contrôle technique en dehors de l'état où elles sont censées le passer pour autoriser la revente. Même en leur posant des questions sur ce fameux contrôle technique, ils vous assureront qu'il n'est pas nécessaire...arnaque, passez votre chemin !

Par exemple, l'état du Victoria impose un contrôle technique dans le Victoria pour revendre une voiture. Il en est de même pour plusieurs états. Vous ne pourrez donc pas acheter/vendre votre voiture immatriculée Victoria dans le Queensland par exemple. Les seules options sont : ré-immatriculer la voiture dans l'Etat où vous vous trouvez (peu coûter très cher si votre voiture est en mauvais état), retourner dans l'Etat pour passer le contrôle technique ou la brader à 200 AUD...

Pensez à ce détail avant de prendre la route, j'ai été obligée de faire le tour complet de l'Australie pour retourner dans le Victoria afin de revendre ma voiture avec ce fameux contrôle technique à jour.

Certains états échappent à cette règle comme le Western Australia ou le South Australia. Les voitures sont donc un peu plus recherchées des voyageurs et plus chères. Presque chaque état à sa règle que ce soit pour le renouvellement de rego, sa durée (3,6,12 mois) ou l'achat/revente. Le site australia-australie.com détaille également le sujet.

Vivre gratuitement

Une application vous sauvera la vie tout au long de votre périple : WikiCamps. Téléchargez-là, elle coûte 5AUD et vous fera économiser énormément. Tout y est : douches gratuites, WC publics, laveries, points d'eau gratuits, emplacements de camping gratuits et bien d'autres... Il faut télécharger les cartes en avance et vous pourrez les utiliser en mode hors ligne lorsque vous n'aurez plus de réseau en dehors des villes. C'est votre bible de survie !

Les saisons

Tout le monde va en Australie notamment pour trouver le soleil, alors il y a comme des transhumances de backpackers quand l'été arrive ou quand la saison de tel ou tel fruit commence. Tout est question de timing, arrivez toujours un peu en avance pour avoir la chance d'avoir un travail. Si vous arrivez une semaine trop tard, c'est foutu, cela vous prendra beaucoup de temps. J'ai par exemple du continuer ma route en arrivant trop tard pour les fraises puis ensuite cela m'a pris 5 semaines pour trouver un emploi dans l'hôtellerie car la saison avait commencé depuis 1 mois.

En Australie tout est question de bonne gestion de son temps et son budget... vous apprendrez beaucoup :)

On se dit tous une fois là-bas qu'il faudrait refaire une 2ème année pour ne pas refaire les mêmes erreurs et connaître tous les filons, mais ça fait partie de l'aventure ! On ne vous en dévoile pas plus et on vous laisse vivre votre voyage parsemés d’embûches mais aussi d'incroyables souvenirs.

Avec toutes ces infos en main, vous devriez être suffisamment armés pour préparer et débuter votre aventure de PVTiste en Australie !

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place !

Cet article vous adresse une liste de conseils et liens utiles non exhaustifs, n'hésitez pas à soumettre les vôtre en commentaires, pour que tous les pirates en profitent ;)

PVT en Australie : nos conseils pour s'y préparer et sur place !