Halloween : les 7 destinations les plus effrayantes d'Europe

Auteur du deal , 31. oct. 2018 9.01

Pirates pétochards bonjour !

Pour célébrer Halloween comme il se doit nous vous avons sélectionné 7 destinations en Europe qui vous glaceront le sang à coup sûr, voyez par vous même !


La colline des croix à Šiauliai en Lituanie

A 200 km au nord-ouest de Vilnius, la capitale de la Lituanie, se trouve la ville de Šiauliai où l’on peut visiter la colline des croix. Avec plus de 100 000 croix de toutes les formes et de toutes les tailles, la colline offre un paysage unique et saisissant. Ce lieu ressemble à un gigantesque cimetière, il n’en est pourtant rien. Aucun être humain n’est enterré ici, et les origines de cet endroit restent un mystère encore de nos jours. Il continue pourtant à attirer les pèlerins, qui viennent planter sur les flancs de la colline une croix symbolique. Aux voyageurs donc de s’envoler pour la Lituanie pour, peut-être, enfin percer le secret de ce lieu unique !



La forêt d’Hoia-Baciu, en Roumanie

Une visite nocturne de la forêt d’Hoia-Baciu est l’assurance de longues heures de chaire de poule et de sursaut au moindre craquement de branche. Surnommée « le triangle des Bermudes de l’Europe », la forêt est entourée d’un épais mystère et de nombreuses rumeurs de disparitions inexpliquées. Située dans une région qui reste associée au Comte Dracula, les explorateurs téméraires pourront venir se mesurer à sa légende le temps d’une balade sylvestre.



Le Château d’Edimbourg en Ecosse

Fiché au sommet du Castle Rock, le château d’Edimbourg est enveloppé d’une inquiétante aura. Le château est le lieu le plus hanté du monde, avec toute une galerie d’âmes torturées n’ayant pas encore trouvé leur chemin vers l’au-delà, à l’exemple du Batteur sans Tête, qui continue à vaguer le long de ses couloirs. Les voyageurs les plus courageux peuvent visiter les catacombes qui s’étendent sous le château et la vieille ville d’Edimbourg pour saisir l’ampleur des terrifiantes histoires qui se murmurent dans l’ombre des ruelles.



La ville fantôme de Prypjat en Ukraine

Fondée en 1970 lors de l’édification de la centrale de Tchernobyl, la ville de Prypjat a été abandonnée par ses habitants suite au tristement célèbre accident nucléaire du 26 avril 1986. Elle offre maintenant le spectacle désolé d’un paysage tiré d’un roman de science-fiction post-apocalyptique. La végétation reprend ses droits sur la ville et ses bâtiments qui tombent en ruines. Prypjat se dresse toujours pour rappeler à ses quelques visiteurs que se sont les humains eux-mêmes qui sont responsables de leurs plus grandes peurs.



Les catacombes de Palerme, Italie

La ville de Palerme, en Sicile, abrite un lieu qui marque ses visiteurs à jamais : les catacombes des capucins. Les dépouilles qu’elles abritent depuis des siècles ont été pour certaines l’objet d’une momification soigneuse qui leur confère encore aujourd’hui un aspect troublant, à l’exemple de la célèbre petite Rosalie, qu’on croirait capable de se réveiller à chaque instant bien qu’elle soit décédée en 1920.



L’ossuaire de Sedlec en République Tchèque

Situé à une heure de Prague, la chapelle gothique de Sedlec est la destination parfaite pour une excursion fantomatique. L’intérieur de la chapelle est intégralement recouvert d’ossements humains : au total, la chapelle contient les restes de plus de 40 000 dépouilles humaines. L’élément principal de ce terrifiant décor est un chandelier de trois mètres de hauteur, intégralement constitué d’os, et dont chaque chandelle est fichée sur un crâne humain.



Les catacombes de Paris

Terminons avec d'autres ossements, dans un lieu que vous avez peut être eu la chance (?) de visiter : les catacombes de Paris, dans le 14è arrondissement. Pour les avoir parcourues, je peux vous dire qu'elles sont impressionnantes. Situées dans des anciennes carrières souterraines, reliées entre elles par des galeries, elles furent ensuite transformées en ossuaire municipal à la fin du 18è siècle avec le transfert des restes d'environ 6 millions de personnes évacués de certains cimetières pour des raisons de salubrité publique. ''Arrête : c'est ici l'empire de la mort '' pourrez-vous lire avant de vous y engouffrer. Le ton est donné !